Consommateur DÉtaillants Éducatifs Services alimentaires VidÉos Liens Contactez-nous Accueil
Atlantic Canada Lobster
Le homard de l'Atlantique canadien
L'aragosta del Canada atlantico
加拿大大西洋龍蝦
大西洋岸カナダ産ロブスター
대서양캐나다랍스터


Nouvelles:

Meer dan 50 Belgische restaurants laten u kennismaken met de smaken van de kreeft uit Atlantisch Canada! Lisez plus >

Plus de 50 restaurateurs belges font découvrir les saveurs du Homard Canadien Atlantique! Lisez plus >





Voir les vidéos du homard



Recettes alléchantes
Cliquez sur le plat
pour obtenir la recette...


Pêche durable



Voir la vidéo


Le Canada fournit actuellement plus de la moitié de l'approvisionnement mondial en homard de l'Atlantique, vivant et transformé. Avec des captures excédant les 45 tonnes métriques en 2002, des modalités d'exploitation renouvelables sont cruciales pour l'avenir de la pêche. De plus, les consommateurs deviennent de plus en plus préoccupés de la nourriture qu'ils consomment et veulent s'assurer que les méthodes de pêche et de transformation sont responsables et environnementales.

Pêche au homard de
l'Atlantique canadien

La meilleure science suggère que cette ressource gérée de manière conservatrice assurera ces rendements .

 

La conservation et la mise en valeur de la biomasse des homards constituent l'inquiétude première de l'industrie canadienne du homard. Le Ministère des Pêches et des Océans (MPO) supervise la gestion de la pêche et applique les divers lois et règlements concernant la pêche au homard. Le système de gestion de la pêche au Canada est considéré parmi les plus complexes et sophistiqués au monde. Dans le cas de la pêche du homard, elle est gérée par limitation de l'effort et par ouverture saisonnière plutôt que par quota. Cette approche est basée sur la gestion intégrée qui est une manière de gérer les ressources naturelles en intégrant des objectifs économiques, sociaux et environnementaux. Son but est d'assurer que le développement se produit de manière renouvelable en conservant la diversité biologique et en maximisant les bénéfices socio-économiques. Le principe de base pour les mesures de conservation et la protection de nos océans est fondé sur les quatre principes suivants :

La méthode de récolte du homard est demeurée en grande partie inchangée à travers l'histoire de la pêche. Les pêcheurs de homards utilisent encore l'approche écosensible de simples casiers attachés à des fils et remontés un casier à la fois. Bien qu'elle soit exigeante en main-d'œuvre, cette méthode maintient l'intégrité du fond marin en perturbant l'environnement le moins possible. Malgré cette approche respectueuse de l'environnement que les pêcheurs de homard utilisent, des mesures de gestion additionnelles sont nécessaires pour assurer la longévité de l'industrie.

Zone de pêche du homard
L'implantation des zones de pêche du homard (ZPH) représente un pas progressif qui tient compte de la sensibilité des régions individuelles sur les milliers de kilomètres de la côte accidentée canadienne Atlantique. La désignation de 41 ZPH jumelée aux quatre zones régionales permet l'implantation de plans de gestion détaillés au niveau local. La majorité des homards récoltés au Canada proviennent de la pêche côtière, soit à moins de 15 kilomètres de la côte. Il existe actuellement une zone de pêche extracôtière située approximativement à 90 kilomètres de la côte de la Nouvelle-Écosse, principalement sur Brown's Bank et George's Bank. Actuellement deux entreprises possédant huit permis participent à cette pêche à longueur d'année.

Saisons de pêche au homard échelonnées
Chacune des ZPH a une saison de pêche désignée sauf pour la zone de pêche extracôtière qui est à longueur d'année. Les saisons de pêche échelonnées du Canada Atlantique ont été désignées pour protéger la mue d'été tout en permettant à l'industrie de fournir les homards à carapace dure que les consommateurs préfèrent. Les saisons pour le homard de l'Atlantique canadien sont indiquées ci-dessous.

(Zone de pêche du homard - PDF - 430K  /  JPG - 84K )

Mesures de conservation
La protection des stocks de homard est gérée par une série de méthodes de conservation qui reflètent les pressions environnementales dans chacune des ZPH. Le MPO et l'industrie du homard ont joint leurs efforts pour aborder la question de l'implantation de mesures de gestion conçues pour réduire l'effort. Typiquement, des plans de gestion intégrés pluriannuels sont préparés au niveau local afin d'assurer le maintien d'une pêche saine. Les plans de gestion varieront de région en région et même pour chacune des ZPH. Certaines pratiques sont régies par le MPO tandis que d'autres sont appliquées sur une base volontaire. Voici les mesures de base pour la conservation utilisées par l'industrie de la pêche :

Grosseur limite de carapace : Une grosseur minimum (et dans certains cas maximum) de la carapace du homard est établie pour chaque région basée sur l'état de la pêcherie.

Nombre de permis limité : Le nombre de permis pour chacune des ZPH est limité et déterminé par le plan de gestion.

Saisons : Les saisons varient par ZPH et les durées sont limitées pour favoriser les mesures de conservation (à l'exception des zones de pêche extracôtière).

Limite de casiers : Une limite du nombre de casiers est déterminée pour chacun des permis enregistrés.

Mécanisme d'évasion : Les casiers sont munis de mécanismes d'évasion qui permettent aux homards trop petits de sortir du casier. Des panneaux biodégradables permettent aux homards de s'échapper dans l'éventualité ou le casier serait perdu en mer.

Femelle grainées (marquage par encoche en V) : Au Canada, la loi exige que les femelles grainées soient relâchées. Une petite encoche en V peut être faite sur la queue du homard sur une base volontaire avant de le relâcher et sert à identifier les femelles lors de prises futures.

Grosseur limite des femelles : Dans certains endroits, il existe une limite minimum et maximum de carapace pour les femelles (fenêtre de grosseur limite). On s'assure ainsi que les femelles qui sont de grosseur optimale pour la reproduction sont protégées de la pêche.

Modèle de casier : Des règlements et des pratiques de gestion sont en place en ce qui concerne la taille et le type de casier, le nombre de compartiments, la limitation sur le style de l'entrée du casier et la grandeur maximum de l'anneau.

Jours de pêche : Certains endroits limitent l'utilisation du matériel à six jours par semaine

Total autorisé des captures (TAC) : Il n'y a pas de TAC pour la pêche côtière, cependant c'est une mesure importante pour la ZPH 41, qui est la seule zone de pêche extracôtière du homard au Canada (à longueur d'année).

Lorsque les consommateurs mangent du homard de l'Atlantique canadien, ils peuvent être assurés qu'il est bon pour eux et que la méthode de récolte employée est bonne pour l'environnement.

 

Plan du siteAccueilDe la mer à la table ProduitsQualitéNutritionRecettes
PêcherieApprovisionnementCuisson Des faits sur le homardManipulation
Fond d'écran Biologie GlossaireLiensContactez-nous

© 2009
New Brunswick Department of Fisheries
Association of Seafood Producers, NL
Fish, Food and Allied Workers, NL
Government of Newfoundland & Labrador
Nova Scotia Fisheries & Aquaculture
PEI Seafood Processors Association